Habitat Belle de mai

La presse (Le Ravi, Marsactu et Médiapart) vient de rendre publique une étude commandée et réalisée en 2016 par la Mairie de Marseille portant sur la situation de l’habitat à la Belle de Mai, étude restée secrète et surtout non suivie d’effet.
Les collectifs d’habitants du 3è et de de la BdM, « Citoyens du 3 » et « Brouettes et Compagnie ont rédigé le communiqué suivant expliquant leur étonnement voire leur colère :

COMMUNIQUÉ

Nous apprenons et encore une fois par l’intermédiaire de la presse… qu’une « étude d’accompagnement pré-opérationnel » portant d’une part, sur un volet urbain, et, d’autre part, sur un volet habitat ancien, a été réalisée en 2016 sur le quartier de la Belle de Mai.

Cette étude n’a fait l’objet d’aucune information publique et encore moins d’une restitution publique en direction des habitants de la Belle de Mai.

Ceci alors qu’elle porte sur l’habitat ancien, majoritaire à la Belle de Mai, sur l’habitat dégradé à très dégradé, repérés ou visités, soit un total de 2 049 logements pour un parc global de 5 226 logements et alors qu’un protocole « Eradication Habitat Indigne » (EHI) 2017-2022, à priori en vigueur, évoque, quant à lui, un parc potentiellement indigne de 4 185 logements et mentionne cette étude dite « en cours », sans l’intégrer bien entendu !

Pourquoi cette étude est-elle restée sans suite, sans action de la Mairie ?

Cela résonne tout particulièrement dans le contexte actuel des évacuations violentes, qu’elles soient à la Belle de mai ou ailleurs : elles se font  dans la précipitation et sans égard vis-à-vis des occupants, alors que nombre des immeubles évacués dans l’urgence étaient connus de la Ville depuis trois ans.

Notre étonnement de la mise au placard de cette étude, vient aussi du fait que nous sortons d’un phase d’enquête publique dans le cadre du PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) et de concertation affichée dans celui du PLH (Plan Local pour l’Habitat).

Les éléments énoncés et connus de cette étude permettraient en effet d’informer dans un premier temps sur l’état de l’habitat, voire de poursuivre ce travail de repérage et ensuite d’établir des priorités en utilisant les outils existants de manière efficace et en appliquant le protocole EHI (cf. EHI 2017-2022) tel que décrit dans le document signé pour la période indiquée plus haut.

Ces éléments auraient du être rendus publics pour permettre à la Commission d’enquête Publique du PLUi de se faire une opinion objective sur la situation et la réponse qu’y apporte la Métropole.

Nous pouvons ajouter les propos d’habitants de la Belle de mai engagés dans des démarches habitat indigne et rapporter leur lassitude face aux aller-retours entre le service Hygiène de la Ville et la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et leur sentiment que chacun « se renvoie la balle ».

Nous soulignons également le manque de précisions dans cette étude sur l’offre de logement social, véritable levier pour en finir avec les propriétaires indignes. À mettre en regard des 784 logements à disparaître afin, selon cette étude, de répartir l’offre de logement par tiers, du T1 au T4/T5, sans qu’aucune solution ne soit envisagée pour les logements disparus !

Nous avons inclus dans notre contribution au PLUI pour le 3ème arrondissement une servitude de mixité sociale (25% de logement social), en proposant, dans  toute opération à partir de 10 logements, de fixer ce ratio de vrai logement social pour les familles.

Cette servitude de mixité sociale doit s’appliquer à fortiori aux constructions prévues au sein du projet urbain « Quartiers Libres » et servirait à reloger en partie les locataires qui seraient évacués par l’OPAH.

Nous demandons par ailleurs que les informations contenues dans les différentes études soient versées dans un fonds commun documentant la réalité de l’habitat très dégradé à dégradé afin d’informer les habitants pour mieux prioriser avec eux les actions à mettre en œuvre.

Nos collectifs participant activement, depuis 2014, aux ateliers de concertation sur le devenir du quartier, il semble nécessaire pour engager la poursuite d’un vrai dialogue que la collectivité, l’état, … jouent « cartes sur table ». Dans cette perspective, la participation étant dans l’ADN du projet… nous demandons que la question des projets en matière d’habitat soit intégrée aux prochains cycles de débats de Quartiers Libres.

Collectif « Brouettes et compagnie »

Collectif d’habitants « Citoyens du 3 »

Publicités

Quartiers Libres

Comment participer? Voici les prochaines dates clefs :

 

Comité de gestion du jardin Levat

Vous êtes habitant.e.s, voisin.e.s ou usager.e.s du jardin Levat
et vous souhaitez vous impliquer dans son fonctionnement?
Vous pouvez faire partie de son comité de gestion

le Comité de Gestion qui aura lieu le
mardi 9 avril 2019 à 17h30
au Jardin Levat, 52 rue Levat 13003 Belle de mai
permettra de désigner les nouveaux délégués d’usages.
Il sera donc exceptionnellement ouvert à tous.

Concrètement, il s’agit d’être disponible pour environ une réunion par mois et aussi d’être à l’écoute des usagers.
Il y aura en principe, en plus des représentants institutionnels ou experts, 5 délégués d’usages pour les thématiques suivantes : Rencontres et événements ; Aménagement ; Agriculture urbaine et alimentation ; Activités socio-culturelles ; Pédagogie et usages scolaires.

Ici plus d’infos sur le comité de gestion

En attendant, voici deux histoires de jardins :

En Grèce un jardin autogéré, le Perka, installé sur un ancien camp militaire

A Nantes, le jardin des Ronces au lieu dit des Gohards au Vieux-Doulon

 

 

Expo Quartiers libres

Invitation adressée aux habitants du secteur St Charles/Belle de mai

« La Métropole Aix-Marseille-Provence et la Ville de Marseille ont le plaisir de vous inviter au lancement de la nouvelle édition de l’Exposition Quartiers Libres, qui se tiendra du 4 avril au 8 juin à la Maison pour Tous, rue Boyer, au cœur de la Belle de Mai (13003).

Cette exposition est pour nous l’occasion de vous faire un retour sur l’avancement du projet et des différentes études menées.

Comme vous le savez, pendant les 10 prochaines années, le périmètre des Quartiers Libres, qui couvre un territoire de 140 hectares allant de la Gare Saint-Charles au viaduc de Plombières et du faisceau ferré jusqu’à l’A7, connaitra de profondes transformations : reconversion du site des casernes Saint Charles (7ha) dont fait partie l’emblématique caserne du Muy, le dédoublement de la Gare Saint-Charles, et des actions emblématiques qui vont participer à l’amélioration de la qualité de vie pour tous.

Ce projet se fait avec vous : habitants, associations, acteurs locaux, institutions, entrepreneurs, entreprises, etc. Il est le propre reflet de la richesse de ce territoire et des forces vives qui le constituent.

Aujourd’hui, un nouveau moment du dialogue s’ouvre :l’Escale 3 de l’Exposition.

L’Exposition prévoit cette fois de présenter les grandes thématiques traitées par le projet, à la fois par un mode d’affichage qui permet la participation de tous (post-it, Cahier des Visiteurs, Site internet, etc.), et aussi à travers des réunions de concertation qui viendront animer l’exercice de participation citoyenne.

Les thématiques prévues sont les suivantes :

–                  L’espace de vie dans les quartiers : l’espace public et les démarches opérationnelles immédiates à lancer dès cette année.

–                  L’environnement et les espaces verts : schéma des espaces verts et travail spécifique sur le Jardin Levat.

–                  La mobilité : la gare Saint-Charles et ouverture à 360 °, et l’étude mobilité (rendu de l’étude, leviers pour des espaces à plusieurs usages, lignes de bus, tramway, leviers d’amélioration de la mobilité dans le quartier, etc.)

–                  La maison du projet : recueil des propositions des habitants sur leurs attentes en terme de programme et animation .

–                  Groupe Scolaire Marceau : présentation du projet lauréat.

–                  Démarche prospective scolaire et écoles existantes : présentation de la démarche et stratégie à venir.

–                  Le site des casernes : présentation de l’AVP

Les réunions de concertation prévues seront organisées selon le programme suivant :

–                  Lundi 29 avril à 18h : Atelier de travail sur les « places de poche » dans le quartier

–                  Jeudi 2 mai à 18h au Jardin Levat : Réunion de lancement de la concertation pour l’avenir du Couvent et du Jardin Levat

–                  Jeudi 23 mai à 18h : Présentation de l’Avant-Projet des espaces publics sur les 7ha de casernes

–                  Mardi 4 juin à 18h : Restitution de l’étude sur la mobilité et les déplacements

Des balades urbaines seront également organisées les samedis 4, 18 et 25 mai : RDV à 14h au départ la Maison pour Tous.

Laure Agnès CARADEC, Conseillère de la Métropole, Vice-présidente du Territoire de Marseille Provence et Adjointe au Maire de Marseille, ouvrira cette exposition par un vernissage jeudi 4 avril à 18h.

Nous avons le plaisir de vous convier à ce moment convivial de cette exposition qui marquera le début de ce nouveau moment de partage, en présence également de l’équipe l’architectes urbanistes du projet urbain QUARTIERS LIBRES.

En espérant vous retrouver jeudi prochain,

Bien cordialement,

Hélène JOUVE, Johanna HAEGEL, Amandine PUPAT, Zakaria SEFRI

L’équipe du projet urbain « Quartiers Libres Saint Charles Belle de Mai »

L’avenir du couvent Levat

L’avenir du Couvent Levat nous intéresse !

La Mairie et le groupement d’urbanistes « Quartiers Libres » projettent 5 réunions de concertation avec les habitants au cours de l’année 2019 en vue de définir la place qu’occuperont le Couvent et son jardin dans le quartier de la Belle de Mai et plus largement dans Marseille et la Métropole.

A fin de préparer collectivement ces réunions et de faire émerger nos propres propositions, le collectif d’habitants « J’Y Vis G mon Avis » animera un espace de rencontres, de réflexions et d’échanges sur le sujet, dans le jardin, de 14h à 16h les dimanches 31/03, 14/04, 28/04, 19/05, 26/05, 16/06 et 30/06.