Quartiers Libres : L’avenir du couvent Levat

La Mairie et le groupement d’urbanistes « Quartiers Libres » prévoient plusieurs réunions de concertation avec les habitants au cours de l’année 2019 en vue de définir la place qu’occuperont le Couvent et son jardin dans le quartier de la Belle de Mai et plus largement dans Marseille et la Métropole.

La première de ces rencontres a eu lieu le jeudi 2 mai 2019.
Nous vous en proposons ci-dessous un compte rendu :

Compte rendu réunion de concertation « Quartiers Libres » :
L’avenir du couvent Levat. 02/05/2019

Une cinquantaine de participants présents, dont une quarantaine de militants associatifs et habitants impliqués du quartier.

Mickaël Güller : architecte du groupement « Quartiers Libres ».
Hélène Jouve : technicienne pilote du projet pour la métropole.
Etienne Ballan, sociologue du groupement « Quartiers Libres ».

Etienne Ballan anime la réunion et commence par un historique du couvent Levat :
Situé au 52 rue Levat, le Couvent des Soeurs Victimes du Sacré-Coeur de Jésus, a été établi en 1843. Des religieuses y ont vécu, recluses, selon des règles établies en 1855, en cultivant un jardin vivrier d’environ 13 000 m², incluant potager, verger, prairie, poulailler, etc. Le jardin était donc cultivé et la terre travaillée et amendée régulièrement.
En 2016, les religieuses décident de quitter le couvent pour s’établir dans un lieu plus calme et quittent Marseille. Inclus dans le périmètre du projet de réaménagement urbain « Quartiers Libres », le couvent et son jardin (1,7 ha au total) sont acquis par la Ville de Marseille en avril 2017, et sont occupés depuis cette date, de façon transitoire (pour 3 ans), par l’association Juxtapoz qui en assure la gestion, le gardiennage et accueille une résidence d’artistes dans les bâtiments.
Le jardin Levat est également ouvert à des usages plus spécifiques que la simple promenade, avec des activités organisées par des acteurs associatifs ou scolaires, mais toujours dans un cadre contractuel avec la Mairie ou Juxtapoz.
Ainsi plusieurs acteurs ont déjà proposé des projets, notamment dans le domaine du jardinage, pour lequel une parcelle d’environ 700 m² a été mise à disposition de différentes associations.
A noter qu’il a été décidé la mise en place d’un comité de gestion pluraliste, composé des services de la Ville de Marseille, de l’association Juxtapoz, de délégués d’usage issus de la société civile locale et enfin de personnalités qualifiées. Ce comité de gestion examine principalement les demandes de projets d’usage proposés.

Les habitants regrettent toutefois que les horaires d’ouverture soient fluctuants (ce qui est un frein à des habitudes de fréquentation) et peu adaptés aux besoins (fermé le samedi par exemple).

La convention de l’association « Juxtapoz » prenant fin en avril 2020, le groupement QL, dans une démarche participative affichée, lance une série de réunions publiques destinées à travailler la définition d’un avenir à ce site en profitant des retours d’expériences des différents usages du lieu (artistiques, jardiniers, pédagogiques, etc.).

Etienne Ballan décrit ensuite le processus de travail que QL souhaite mettre en place : Il aura lieu jusqu’à l’automne et consistera à « partager ses idées et voir si elles sont faisables ».

Dates des prochains rendez vous qui seront organisés sous forme de travail en petits groupes.

  • 28 mai 2019 : Potentiels du site, besoins du quartier et découvertes de modèles inspirants
  • 27 juin 2019 : Usages et programme
  • 9 juillet 2019 : modes de gestion et élaborations de scénarios
  • septembre : retour aux élus qui auraient accepté le principe de cette démarche et qui se positionneront sur un des scénarios proposés (avec peut-être des modifications, nous dit on).
  • Octobre : feuille de route

Objectifs : Etablir une « Feuille de route » -programme – usages-gestion – à partir des idées de tous les acteurs et mise en oeuvre en avril 2020.

Les invariants :

  • C’est et cela doit rester un équipement public
  • Cela devra être ouvert au public
  • Il faudra maintenir une activité agricole ou de jardinage

Concernant les besoins du quartier, Mickaël Güller fait remarquer que d’autres bâtiments sur le périmètre des casernes sont destinés à des services publics.

Question du public : Quel sera le budget consacré à ce projet puisque jusqu’à présent il n’y avait pas d’argent ni pour le couvent, ni pour une concertation élargie permettant de toucher vraiment les habitants (peu d’affiches, flyers, pas de moyens humains…etc)?
Réponse de QL : pas de limitation de budget à l’avance pour le projet du couvent.

Question du public : Quel est le réel pouvoir des habitants et la place de cette maitrise d’usage dans le processus de décision? Les élus peuvent ils, après ce travail, tout remettre en question?
Réponse de QL : Les élus ont accepté l’idée de cette démarche participative.

Question du public : Le site est il inscrit au PLUI et au SCOT (shéma de cohérence des orientations territoriales)?
Réponse de QL : Le couvent Levat fait l’objet d’une réservation pour un équipement public au Plan local d’urbanisme (PLU) de Marseille. Une partie du jardin est par ailleurs protégée en tant qu’Espace Boisé Classé (EBC). Le SCOT n’est pas concerné car il définit des orientations plus larges.

Question du public :Quel budget et quels moyens vont être mis en place pour garantir la concertation de tous les publics? Pourquoi ne pas distribuer des flyers dans les boites aux lettres ou faire appel à une association spécialisée dans la concertation de terrain? Comment vont participer les personnes éloignées du numérique, en travail décalé ou en charge d’enfants à garder dans les horaires de ces réunions (18h)?
Réponses de QL : Nous reconnaissons un défaut de communication mais nous comptons sur les bénévoles/relais pour élargir l’information. La contribution est possible sur l’adresse mail : jardin.levat@marseille.fr. Certaines réunions ou rencontres organisées par d’autres structures comme celle sur les communs le 22 juin peuvent très bien s’insérer dans la démarche. Les ateliers se feront en petits groupes pour faciliter l’expression des personnes peu habituées à parler en public.
Et c’est à chacun de nous d’accompagner nos voisins à participer.
Les militants de « J’Y Vis G mon Avis » signalent qu’ils font déjà ce travail depuis septembre  bénévolement sans moyens et sur leurs temps libres.

Question du public : Quel pourra être l’impact des prochaines élections municipales sur le projet « Quartiers Libres »?
Réponse de QL : Le site du couvent est un bien municipal et l’équipe QL est prestataire de la mairie encore pour 7 ans.  Tout ne peut pas être balayé à priori mais il est impossible de présager de l’impact des municipales. Hélène Jouve explique que cette démarche est portée par un système qui n’a pas l’habitude de ce type de démarche, que les craintes sont légitimes mais qu’il existe un cadre législatif. Elle pense que plus on avance avant les élections, plus on a de chance que la démarche soit reconnue. Il existe également des modes de contractualisation qui pourraient permettre de verrouiller cette démarche de concertation. QL ne peut rien garantir mais les citoyens pourraient par exemple demander aux futurs candidats déclarés de se positionner sur cette question.

Après ces débats, Mickaël Güller prend la parole en souhaitant nous faire déjà réfléchir à des usages possibles. Il décrit sa propre expérience d’utilisation à Zurich (Suisse) de « centres civiques » , une quinzaine dans la ville depuis 60 ans. Ce sont des lieux de ressources où l’ont peut trouver des ateliers pédagogiques, des animaux de la ferme, des jardins partagés mais aussi des gymnases, des salles des fêtes ou des locations d’espaces.

MG fait appel à nos souvenirs d’enfance et d’adolescence pour imaginer le futur du couvent Levat.

 

 

 

 

Publicités

3 Replies to “Quartiers Libres : L’avenir du couvent Levat”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s