Solidarités 13003

Suite au confinement lié au Coronavirus, un Collectif d’Habitants Organisés du 3ème est en train de mettre en place un système d’entraide pour que personne ne soit seul/e dans le quartier.
Afin de soutenir les personnes appartenant aux groupes à risques, touchées par la pandémie actuelle  (vieillesse, immunodéficience ou certaines maladies sous-jacentes), celles totalement confinées car contaminées et celles de notre entourage qui d’ici peu n’auront plus de ressources et ne sont pas prises en considération par les mesures de soutien du gouvernement.
Que ce soit pour faire les courses, promener le chien, garder les enfants, échanger/prêter des choses dont nous avons besoin dans la vie quotidienne, effectuer des démarches administratives, faire des dons à celles et ceux qui en ont besoin… Pour cela sont créés plusieurs moyens afin de répertorier les personnes et leurs besoins ainsi que celles pouvant apporter une aide :

– Un groupe facebook : https://www.facebook.com/Coronavirus-solidarit%C3%A9s-entre-habitantes-du-13003-100249728289616/
– Un mail entraide3@an02.org,
– Une permanence téléphonique quotidienne au 08 05 38 42 44 (numéro gratuit) accessible de 16h à 18h 7j/7.

Afin que tout le monde puisse offrir de l’aide et en recevoir, une équipe de bénévoles répertorie d’un côté les personnes qui ont des besoins et de l’autre celles prêtes à aider.

Chaque personne sera « parrainée » par deux aidants qui ne s’occuperont que de lui/elle afin d’assurer une continuité dans l’entraide et éviter la propagation du virus en respectant bien sûr les gestes-barrières et les consignes de « distanciation sociale ».

La page Facebook relayera les différentes initiatives d’entraide mises en place par les acteurs du 3ème.

La permanence téléphonique et l’émail doivent permettre de mettre en place les parrainages, mais aussi d’orienter les personnes vers les acteurs adéquats.
Le collectif sollicite toutes les bonnes volontés afin de :
– partager l’existence de ces outils et les faire connaître (n’hésitez pas à faire circuler l’info) ;
– connaître les différentes initiatives mises en place par vos structures, collectifs, associations pendant le confinement ;
– recenser les personnes (salariés et/ou bénévoles) que vous connaissez et qui seraient prêtes à participer à un binôme d’aidant.

Toute aide est la bienvenue, également pour l’organisation et la coordination de ces outils.

Partenaires :
L’An 02
36 rue Bernard 13003
Fraternité de la Belle de Mai
7 Bd Burel 13003 Marseille
Tèl : 04 91 62 28 09
http://llabelledemai1.free.fr
MPT/CS Belle de mai
1/6 boulevard Boyer 13003
direction.belledemai@leolagrange.org

Lettre à Quartiers Libres

Marseille le 24 février 2020
À l’attention de Mme CARADEC, Mme JOUVE, M. GÜLLER, M. BALLAN
Copie M. GAUDIN, Mme VASSAL

Bonjour,

Nous avons découvert lors d’une lecture de la presse en ligne, TPBM (Travaux Publics & Bâtiment du Midi) que la caserne du Muy allait accueillir bientôt sur son parvis une construction temporaire « (…) équipement provisoire d’une jauge d’environ 400 places (…) sur près de 700 mètres carrés de plancher de plain-pied. Il verra le jour d’ici la fin de l’année 2020 au milieu de la cour de la caserne du Muy, sur une emprise mise à la disposition de la Justice par le ministère de la Défense dans le quartier de la Belle de Mai (3e).

Et encore une fois, c’est la presse qui nous informe !

Pour mémoire, la nôtre, la ville de Marseille, M. GAUDIN et Mme CARADEC, nous annonce en 2014 que les casernes sont achetées et que, en 2016, lorsque Mme CARADEC présente l’équipe lauréate, aucune mention précisant que la caserne du Muy, celle sur laquelle repose l’essentiel du projet Quartiers Libres (équipement public, lutte contre le changement climatique, etc.), n’est toujours pas acquise.

Cette information divulguée en 2017 était questionnée de façon récurrente par nos collectifs à chaque réunion publique afin de savoir où la ville en était des négociations en cours…

2020, Quartiers Libres, projet fantôme dont il ne demeure plus grand chose exceptées les écoles, toujours à l’état de projet malgré le calendrier prometteur et l’acquisition par la ville du « jardin couvant », 52 rue Levat, objet pour lequel la concertation publique a non seulement pris beaucoup de retard voire ne s’est pas réellement terminée. Rappelons également les propos de l’équipe mandataire au sujet de cet espace nous demandant de ne pas attendre qu’il réponde à tous les besoins puisque d’autres espaces y pourvoiraient…

Et la « maison du projet » située à côté de la caserne du Muy, effectivement dans une impasse, celle de « Quartiers Libres j’en parle » à défaut d’y agir.

Ce courrier exprime notre colère sur ce projet qui s’affichait exemplaire et innovant dans sa démarche et qui n’a produit que de la défiance des habitants vis-à-vis des pouvoirs publics locaux. Un gâchis révélateur de la gestion de l’actuelle municipalité de Marseille qui gaspille l’argent public en rémunérant une équipe sans lui donner de vrais moyens d’action. Quand est-ce qu’on change ?

Collectif Brouettes & Compagnie
Collectif Citoyens du 3
Collectif J’y vis G mon avis

Budget participatif

Au mois de juin 2019, la Métropole Aix-Marseille-Provence a lancé une expérimentation autour de la mise en place d’un budget participatif de fonctionnement sur des quartiers prioritaires de la Politique de la ville. Le quartier de la Belle de Mai était l’un des 2 sites pilotes de cette expérimentation sur le territoire métropolitain.

Un appel à projets a ainsi été construit au mois de juin avec un groupe de parents d’élèves du Rep+ Belle de Mai puis diffusé à la rentrée 2019.

Le lundi 14 octobre, les habitants du quartier ont pu voter et afin faire leur choix parmi les projets déposés. Plus de 400 personnes ont pris part à ce vote. Les projets ont ensuite été validés au Conseil Métropolitain du 24 octobre 2019.

Ci-dessous les projets retenus :

Marseille Horizons

La Métropole pilote ce projet d’aménagement appelé « Marseille Horizons », sur le plan urbain, sur celui de l’habitat, de l’économie et du commerce, de 1000 hectares répartis sur 8 arrondissements à Marseille dont 2 secteurs du 3ème arrondissement :

  • L’îlot Belle de mai avec la requalification d’une partie des rues Belle de mai, Mouronval, Clovis Hugues, Schiaffini, Despieds, Jourdan, Bernard, Levat.
  • Lîlot Hoche-Versailles avec la requalification de l’îlot Hoche/Caire par le bailleur social 1001 Vies Habitat, la requalification de l’îlot Roussel/Pottier par le bailleur social 1001 Vies Habitat et leur acquisition de la résidence Eugène Pottier et la restructuration du collège Versailles.

Ce Projet partenarial d’aménagement (PPA) constitue une première étape d’une plus vaste opération de requalification urbaine.

Plus d’infos ici

Ici le contrat de projet (le 13003 pages 36 à 44 et 53 à 57 )